Vient de paraître : n°75 (2023)

Séries féministes

Culture populaire et technologies du genre

Coordonné par Sandra Laugier et Pascale Molinier

DOSSIER

Qu’est-ce qu’une série féministe ? (introduction)

Sandra Laugier et Pascale Molinier

Les femmes à l’épreuve du pouvoir. Genre, environnement et pouvoir dans Borgen et Occupied

Damien Tissot

Réimaginer la féminité. La représentation des femmes dans les séries russes contemporaines

Tatsiana Zhurauliova et Anastasia Krutikova (traduction Camille Braune)

Être une femme, noire et queer : colorblind casting et féminisme intersectionnel dans la série How to Get Away with Murder

Franziska Humphreys

Des femmes autistes dans des séries. Une nouveauté, entre stéréotypes de genre et validisme

Adrien Primerano

L’empowerment paradoxal de la female loser dans les séries Fleabag et ChewingGum

Elena Defay-Thibaud

Féminités adolescentes en crise(s). Trajectoires et expériences sociales des héroïnes de la série Euphoria

Tatiana Daligault

Sortir du placard en kryptonite. Le triomphe de la communauté de fans de Supergirl

Christina Dokou (traduction Stéphanie Alkoder)

LECTURE D’UNE ŒUVRE 

Angela McRobbie. Penser le genre et le féminisme à l’heure du néolibéralisme

Delphine Chedaleux

HORS-CHAMP

Les travailleuses du sexe à Lomé face à la Covid 19

Ayité Mawussi, Florence Tagodoe et Koffi Kpotchou

Genre et race dans les relations d’hospitalité : quand des femmes blanches accueillent des hommes noirs

Evangéline Masson-Diez, Oriane Sebillotte et Marjorie Gerbier-Aublanc

NOTES DE LECTURE

Présentation de la revue

Les Cahiers du Genre veulent mettre l’accent sur les débats théoriques relatifs au genre dans une perspective résolument pluridisciplinaire et internationale. Ils contribuent, par la diffusion de travaux de recherche de premier plan, à la production de nouveaux outils, concepts et analyses dans le champ des sciences sociales et humaines. Ils se distinguent d’autres publications par le large spectre des questions abordées à partir du genre. Ainsi, les numéros thématiques de la revue traitent non seulement du monde professionnel et de la sphère publique et politique, mais aussi des multiples facettes de la sphère privée renvoyant à des dimensions affectives, psychiques ou psychanalytiques. Deux fois par an, les Cahiers du genre publient des dossiers thématiques sur des sujets tels que le travail, le corps, l’égalité, la famille, les sexualités, les mouvements sociaux, les sciences et les techniques, les temps sociaux, les politiques publiques, les violences, le féminisme, l’art, etc., en s’appuyant sur des recherches relevant autant de la sociologie que de l’histoire, l’anthropologie, la psychologie du travail et la science politique. La revue permet ainsi de saisir les similitudes et les différences des formes que prennent les rapports de genre, d’une société à l’autre et d’une époque à l’autre.

La dimension internationale de la revue s’exprime dans la composition des numéros qui fait une large place à des articles émanant de chercheurs et chercheuses étranger·es, reconnu·es par la communauté scientifique internationale. Une partie des textes resteraient hors de portée du lectorat francophone si la revue n’en mettait pas la traduction à sa disposition.

Infos

Périodicité :
2 numéros par an

ISSN en ligne :
1968-392

sur Cairn
et
Cairn international
sur Persée

English text

The Cahiers du Genre is a multidisciplinary and international journal of gender studies published in French. The journal aims at contributing to the theoretical debates in gender studies through the production of new tools, concepts and analyses in the field of humanities and social sciences. It stands out, compared to other publications in French in the field of gender studies, by the broad range of topics it addresses. The journal publishes contributions in the various subfields of sociology (of culture, organizations, labor, law, art, economic sociology, political sociology…) as well as in the fields of the study of emotions, psychology and psychoanalysis.
Twice a year, the Cahiers du Genre publishes thematic issues. Recent topics include work, the body, equality, migration, the family, sexualities, post-colonialism, masculinities, feminisms, science and technology, public policies, violence, art, etc. The journal encourages articles which draw on disciplinary traditions, methods and theories from sociology, history, anthropology, psychology of labor or political science. The journal’s broad scope aims at grasping the similarities and differences taken by gender relations in different societies and at different historical periods.
The journal is international in its scope: it translates and publishes in French in each issue contributions from internationally recognized scholars – which makes their work accessible to the francophone readership – and its editorial board is international as well. The journal is peer-reviewed.

Numéros récents

Lecture d’une œuvre

Cette rubrique des Cahiers du Genre paraît environ une fois par an.

Articles déjà publiés

n° 72/2022 — Silvia Federici d’hier à aujourd’hui, une théorie pour l’action (Maud Simonet)

n° 71/2021 — Un cheval de Troie nommé Monique Wittig (Ilana Eloit)

n° 63/2017 — L’œuvre de Paola Tabet ou l’art de renverser le sens commun (Marie-Élisabeth Handman)

n° 61/2016 — Une historienne inclassable : Joan Wallach Scott (Rose-Marie Lagrave)

n° 56/2014 — Françoise Collin et le féminisme de l’insurrection (Diane Lamoureux)

n° 55/2013 — Donna Haraway : poétique et politique du vivant (Delphine Gardey)

n° 52/2012 — bell hooks et le politique. La luttte, la souffrance et l’amour (Estelle Ferrarese)

n° 50/2011 — Pour une anatomie des classes de sexe : Nicole-Claude Mathieu ou la conscience des opprimé·e·s (Jules Falquet)

n° 48/2010 — Colette Guillaumin. La race, le sexe et les vertus de l’analogie (Delphine Naudier et Éric Soriano)

n° 46/2009 — Différences et solidarités. À propos du parcours philosophique d’Iris Marion Young (Marie Garrau et Alice Le Goff)

n° 44/2008 — Judith Butler, théoricienne du genre (Irène Jami)

n° 38/2005 — Delphy, un apport incontournable à la sociologie (Béatrice Appay)

Nos partenaires

Logo de la revue : Hélène Mourrier