Notes de lecture parues

par autaires d'ouvrage

Toutes les notes de lecture par autaires d’ouvrages

Abigail Gregory, Windebank Jan (1999). Women’s work in Britain and France. Practice, Theory and Policy. Macmillan Presse Ltd (rédaction de la revue) (n° 28)

Abreu Maira (2016). Feminismo no exílio. O círculo de mulheres brasileiras em Paris e o grupo latino-americano de mulheres em Paris. São Paulo, Alameda, 290 p. (Izadora Xavier) (n° 65)

Achin Catherine et al. (2007). Sexes, genre et politique. Paris, Economica « Études politiques », 184 p. (Sandrine Dauphin) (n° 44)

Achin Catherine, Bereni Laure (eds) (2013). Dictionnaire Genre & science politique. Concepts, objets,
problèmes
. Paris, Presses de Sciences Po « Références | Sociétés en mouvement », 702 p. (Janine Mossuz-Lavau) (n° 58)

AgacinskiSylviane (1998). Politique des sexes. Paris, Seuil (Pascale Molinier) (n° 23)

Aïach Pierre, Cèbe Dominique, Cresson Geneviève, Philippe Claudine (eds) (2001). Femmes et hommes dans le champ de la santé. Approches sociologiques. Paris, ENSP (Maria De Koninck) (n° 33)

Alami M’Chichi Houria (2002). Genre et politique au Maroc. Les enjeux de l’égalité hommes-femmes entre islamisme et modernisme. Paris, L’Harmattan « Histoire et perspectives méditerranéennes », 155 p. (Meriem Rodary) (n° 35)

Alemany Gomez Carme, Luc Véronique, Mozo Gonzalez Carmen (2001). El acoso sexual en los lugares de trabajo de Madrid. Ministerio del Trabajo y de Asuntos Sociales, 230 p. (Pierre Tripier) (n° 32)

Alessandrin Arnaud, Raibaud Yves (2013). Géographie des homophobies. Paris, Armand Colin « Recherches », 286 p. (Lionel Rougé) (n° 58)

Alessandrin Arnaud, Esteve-Bellebeau Brigitte (eds) (2014). « Genre ! L’essentiel pour comprendre ». Miroir/Miroirs, hors-série n° 1, 212 p. (Lorena Parini) (n° 61)

Amari Salima (2018). Lesbiennes de l’immigration. Construction de soi et relations familiales. Paris, Les Éditions du Croquant, 300 p. (Lucie Prauthois) (n° 67)

Amparo Serrano Pascual, voir Behning Ute (n° 36)

Amri Laroussi (2002). La femme rurale dans l’exploitation familiale. Nord-Ouest de la Tunisie. Pour une sociologie des ruptures. Paris, L’Harmattan, 538 p. (Marguerite Rollinde) (n° 38)

Angeloff Tania (2000). Le temps partiel : un marché de dupes ? Paris, La Découverte/Syros, 225 p. (Sandrine Rossini) (n° 31)

Angeloff Tania, Lieber Marylène (eds) (2012). Chinoises au XXIe siècle. Ruptures et continuités. Paris, La Découverte « Recherches », 284 p. (Gwendoline Debéthune) (n° 58)

Anttonen Anneli, voir Lister Ruth (n° 46)

Appay Béatrice, Thébaud-Mony Annie (eds) (1997). Précarisation sociale, travail et santé. Paris, IRESCO « Actions scientifiques fédératives de l’IRESCO », 579 p. (Liane Mozère) (n° 24)

Appay Béatrice (2005). La dictature du succès. Le paradoxe de l’autonomie contrôlée et de la précarisation. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 262 p. (Helena Hirata) (n° 41)

Arber Sara, Davidson Kate, Ginn Jay (eds) (2003). Gender and Ageing. Changing Roles and Relationships. Maidenhead – Philadelphia, Open University Press, 213 p. (Agathe Gestin) (n° 37)

Artières Philippe, Laé Jean-François (2003). Lettres perdues. Écriture, amour et solitude (XIXe – XXe siècles). Paris, Hachette « Littératures », 268 p. (Liane Mozère) (n° 36)

Astruc Lionel (2014). Vandana Shiva. Pour une désobéissance créatrice. Entretiens. Arles, Actes Sud (préface d’Olivier de Schutter), 193 p. (Hourya Bentouhami) (n° 59)

Attané Isabelle (2010). En espérant un fils… La masculinisation de la population chinoise. Paris, INED « Les Cahiers de l’INED », 239 p. (Marylène Lieber) (n° 52)

Attané Isabelle, Brugeilles Carole, Rault Wilfried (2015). Atlas mondial des femmes, les paradoxes de l’émancipation. Paris, Autrement « Atlas/Monde », 96 p. (Lucile Biarrotte) (n° 60)

Avril Christelle (2014). Les aides à domicile. Un autre monde populaire. Paris, La Dispute « Corps Santé Société », 290 p. (postface d’Olivier Schwartz) (Olivier Roueff) (n° 59)

Azzoug Mireille, voir Veauvy Christiane (n° 43)

Bajos Nathalie, Ferrand Michèle et l’équipe GINÉ (2002). De la contraception à l’avortement. Sociologie des grossesses non prévues. Paris, INSERM « Questions en Santé publique », 348 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 36)

Bard Christine (2010). Une histoire politique du pantalon. Paris, Seuil « L’univers historique », 392 p. ; et (2010). Ce que soulève la jupe : identités, transgressions, résistances. Paris, Autrement « Mutations. Sexe en tous genres », 174 p. (Ilana Löwy) (n° 52)

Bard Christine (2012). Les féministes de la deuxième vague. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Archives du féminisme », 260 p. et (2015). Les féministes de la première vague. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Archives du féminisme », 229 p. (Diane Lamoureux) (n° 63)

Battagliola Françoise (2000). Histoire du travail des femmes. Paris, La Découverte « Repères », 128 p. (Pierre Tripier) (n° 29)

Behning Ute, Amparo Serrano Pascual (eds) (2002). L’approche intégrée du genre dans la stratégie européenne pour l’emploi. Paris, L’Harmattan, 438 p. (Virgínia Ferreira) (n° 36)

Benelli Natalie, voir Rosende Magdalena (hors-série 2011)

Benoit-Browaeys Dorothée, voir Vidal Catherine (n° 42)

Bercot Régine (2003). La maladie d’Alzheimer : le vécu du conjoint. Ramonville Saint-Agne, Erès, 136 p. (Anne Cadoret) (n° 36)

Bereni Laure, Chauvin Sébastien, Jaunait Alexandre, Revillard Anne (2008). Introduction aux Gender Studies. Manuel des études sur le genre. Bruxelles, de Boeck « Ouvertures politiques », 247 p. (Rose-Marie Lagrave) (n° 49)

Bereni Laure (2015). La bataille de la parité. Mobilisations pour la féminisation du pouvoir. Paris, Economica, « études politiques », 304 p. (David Paternotte) (n° 64)

Bereni Laure, voir aussi Achin Catherine (n° 58)

Bereni Laure, Trachman Mathieu (2014). Le genre, théories et controverses. Paris, Puf « La vie des idées », 112 p. (Lorena Parini) (n° 61)

Bidet-mordrel Annie, voir Dorlin Elsa (n° 50)

Bidou Zachariasen Catherine (1997). Proust sociologue. Paris, Descartes & Cie (Alain Suied ) (n° 20)

Bihr Alain, Pfefferkorn Roland (2002). Hommes-femmes. Quelle égalité ? École, travail, couple, espace public. Paris, L’Atelier, 351 p. (Josette Trat) (n° 34)

Billaud Solène, voir Weber Florence (n° 58)

Billiard Isabelle (2001). Santé mentale et travail. L’émergence de la psychopathologie du travail. Paris, La Dispute, 288 p. (Liane Mozère) (n° 32)

Bisilliat Jeanne (ed) (1997). Face aux changements. Les femmes du Sud. Paris, L’Harmattan, 367 p. (Marilène Vuille) (n° 22)

Bisilliat Jeanne, Verschuur Christine (eds) (2000). Le genre : un outil nécessaire. Introduction à une problématique. Paris, L’Harmattan « Cahiers genre et développement, n° 1 », 264 p. (rédaction de la revue) (n° 28)

Bisilliat Jeanne, Verschuur Christine (eds) (2001). Genre et économie : un premier éclairage. Paris, L’Harmattan « Cahiers genre et développement », n° 2. 482 p. (Jules Falquet) (n° 33)

Blais Mélissa, Dupuis-Déri Francis, Kurtzman Lise, Payette Dominique (eds) (2010). Retour sur un attentat antiféministe. École Polytechnique, 6 décembre 1989. Montréal, Remue-ménage « Observatoire de l’antiféminisme », 175 p. (Hélène Yvonne Meynaud) (n° 54)

Blais Mélissa, Dupuis-Déri Francis (eds) (2015 [2008]). Le mouvement masculiniste au Québec : l’antiféminisme démasqué. Montréal, Remue-ménage « Observatoire de l’antiféminisme », 311 p. (nouvelle édition revue et augmentée). (Edouard Leport) (n° 62)

Blanchard Soline, Falquet Jules, Fougeyrollas-Schwebel Dominique (eds) (2006). Transmission : savoirs féministes et pratiques pédagogiques. Paris, Cedref « Cahiers du Cedref. Série Colloques et travaux », 152 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 42)

Blöss Thierry (ed) (2001). La Dialectique des rapports hommes-femmes. Paris, PUF « Sociologies d’aujourd’hui », 285 p. (Agathe Gestin) (n° 34)

Bodiou L., Chauvaud F., Gaussot L., Grihom M.-J., Laufer L. (2019). On tue une femme. Le féminicide. Histoire et actualités. Poitiers, Herman, 460 p. (Adeline Moussion) (n° 69)

Bohuon Anaïs (2012). Le test de féminité dans les compétitions sportives : une histoire classée X ? Donnemarie-Dontilly, Éd. iXe, 190 p. (Joëlle Wiels) (n° 58)

Boisard Pierre, voir Eymard-Duvernay François (n° 23)

Borgeaud-Garciandía Natacha (2009). Dans les failles de la domination. Paris, PUF « Souffrance et théorie », 169 p. (Roland Pfefferkorn) (n° 53)

Borzeix Anni, Fraenkel Béatrice (eds) (2001). Langage et Travail, communication, cognition, action. Paris, CNRS, 379 p. (Pierre Tripier) (n° 33)

Borzeix Anni, voir aussi Pène Sophie (n° 33)

Bouchet Thomas, voir Riot-Sarcey Michèle (n° 36)

Bouillot Corinne, Pasteur Paul (eds) (2005). Femmes, féminismes et socialismes dans l’espace germanophone après 1945. Paris, Belin « Europes centrales », 239 p. (Roland Pfefferkorn) (n° 41)

Bourcier Marie-Hélène (2001). Queer zones. Politiques des identités sexuelles, des représentations et des savoirs. Paris, Balland, 247 p. (Pascale Molinier) (n° 35)

Bourcier Marie-Hélène (2005). Sexpolitiques. Queer Zones 2. Paris, La Fabrique, 301 p. (Maxime Cervulle) (n° 40)

Bourdieu Pierre (1998). La domination masculine. Paris, Seuil « Liber », 154 p. (Dominique Fougeyrollas-Schwebel) (n° 25)

Bourrier Mathilde (1999). Le nucléaire à l’épreuve de l’organisation. Paris, PUF « Le travail humain » (Pierre Tripier) (n° 30)

Boutet Josiane (2008). La vie verbale au travail. Des manufactures aux centres d’appel. Toulouse, Octarès « Travail & activité humaine », 186 p. et annexes (Pierre Tripier) (n° 48)

Brian Éric, Jaisson Marie (2007). Le sexisme de la première heure. Hasard et sociologie. Paris, Raisons d’agir, 379 p. (Séverine Sofio) (n° 51)

Broqua Christophe, Deschamps Catherine (eds), Kraus Cynthia (collab.) (2014). L’échange économico-sexuel. Paris, Éd. de l’EHESS « Cas de figure », 34, 418 p. (Elise Palomares) (n° 61)

Brugeilles Carole, voir Attané Isabelle (n° 60)

Bué Jennifer, Metzger Jean-Luc, Roux-Rossi Dominique (2004). Le temps partiel à l’épreuve des 35 heures. Paris, La Documentation française « Cahier Travail et emploi », 206 p. (Jérôme Pélisse) (n° 41)

Buisson-Fenet Hélène (2004). Un sexe problématique : l’Église et l’homosexualité masculine en France (1971-2000). Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes « Culture et société », 245 p. (Pierre Tripier) (n° 40)

Buscatto Marie (2007). Femmes du jazz. Musicalités, féminités, marginalisations. Paris, CNRS Éditions, 224 p. (Pierre Tripier) (n° 48)

Bussemaker Jet, voir Lister Ruth (n° 46)

Butler Judith (2004). Le pouvoir des mots. Politique du performatif. Paris, Éditions Amsterdam, 287 p. (Pascale Molinier) (n° 37)

Cabanes Robert (2002). Travail, famille, mondialisation. Récits de la vie ouvrière, São Paulo, Brésil. Paris, IRD-Karthala, 479 p. (Helena Hirata) (n° 32)

Cardi Coline, Pruvost Geneviève (eds) (2012). Penser la violence des femmes. Paris, La Découverte « Sciences humaines », 442 p. (Séverine Sofio) (n° 54)

Cardon Philippe (2004). Des femmes et des fermes. Genres, parcours biographiques et transmission familiale. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 311 p. (Pierre Tripier) (n° 39)

Cèbe Dominique, voir Aïach Pierre (n° 33)

Chabaud-Rychter Danielle, Gardey Delphine (eds) (2002). L’engendrement des choses. Des hommes, des femmes et des techniques. Paris, Archives Contemporaines, 328 p. (Grégoire Mallard) (n° 35)

Chabaud-Rychter Danielle, Descoutures Virginie, Devreux Anne-Marie, Varikas Eleni (eds) (2010). Sous les sciences sociales, le genre. Relectures critiques de Max Weber à Bruno Latour. Paris, La Découverte, 512 p. (Cornelia Möser) (n° 53)

Chaperon Sylvie (2007). Les origines de la sexologie, 1850-1900. Paris, Louis Audibert, 287 p. (Ilana Löwy) (n° 46)

Chaplain Didier-Luc, Custos-Lucidi Marie-France (2001). Les métiers de la petite enfance. Des professions en quête d’identité. Paris, Syros « Alternatives sociales », 171 p. (Liane Mozère) (n° 31)

Chapman Herrick, Frader Laura L. (eds) (2004). Race in France. Interdisciplinary Perspectives on the Politics of Difference. New York & Oxford, Berghahn Books, 266 p. (Éléonore Lépinard) (n° 41)

Chauvin Sébastien, voir Bereni Laure (n° 49)

Chauvin Sébastien, Lerch Arnaud (2013). Sociologie de l’homosexualité. Paris, La Découverte « Repères », 125 p. (Mickaël Durand) (n° 57)

Chetcutti Natacha (2010). Se dire lesbienne. Vie de couple, sexualité, représentation de soi. Paris, Payot « Essais », 304 p. (Patricia Legouge) (n° 51)

Clair Isabelle (2008). Les jeunes et l’amour dans les cités. Paris, Armand Colin, 303 p. (Irène Jonas) (n° 48)

Clair Isabelle (2012). Sociologie du genre. Paris, Armand Colin « 128 », 128 p. (Aurélie Damamme) (n° 57)

Clair Isabelle et Elsa Dorlin (coord.) (2017). Eleni Varikas : pour une théorie féministe du politique. Paris, Editions iXe, 272 p. (Aurélie Knüfer) (n° 66)

Cockburn Cynthia, Zarkov Dubravka (2002). The Postwar Moment. Militaries, Masculinities and International Peacekeeping. Bosnia and the Netherlands. London, Lawrence & Wishart, 256 p. (Gabrielle Varro) (n° 39)

Cockburn Cynthia (2004). The Line. Women, Partition and the Gender Order in Cyprus. London & New York, Zed Books, 244 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 40)

Cockburn Cynthia (2015). Des femmes contre le militarisme et la guerre. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 168 p. Traduit de l’anglais par Séverine Sofio (Marguerite Rollinde) (n° 60)

Coenen-Huther Josette (2004). Femmes au travail, femmes au chômage. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 223 p. (Liliana Segnini) (n° 39)

Collectif (2015). Réflexions autour d’un tabou : l’infanticide. Paris, Cambourakis « Sorcières », 128 p. (Julie Ancian) (n° 60)

Le Collectif Onze (2013). Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales. Paris, Odile Jacob, 309 p. (Marc Pichard) (n° 63)

Collet Béate, Philippe Claudine (eds), avec la participation de Gabrielle VARROT (2008). MixitéS. Variations autour d’une notion transversale. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 286 p. (Hélène Yvonne Meynaud) (n° 51)

Collin Françoise (2000). L’homme est-il devenu superflu ? Hannah Arendt. Paris, Odile Jacob, 332 p. (Philippe Zarifian) (n° 29)

Collin Françoise, Kaufer Irène (2005). Parcours féministe. Bruxelles, Labor, 201 p. (Éléonore Lépinard) (n° 40)

Collins Patricia Hill (2016).  La pensée féministe noire. Savoir, conscience et politique de l’empowerment. (Traduit de l’anglais [États-Unis] par Diane Lamoureux). Montréal, Remue-Ménage, 478 p. (Agnès Berthelot-Raffard) (n° 65)

Combe Julie (2001). La condition de la femme marocaine. Paris, L’Harmattan (rédaction de la revue) (n° 30)

Connell Raewyn (2014). Masculinités. Enjeux sociaux de l’hégémonie. Paris, Éditions Amsterdam (édition établie par Meoïn Hagège et Arthur Vuattoux), 294 p. (Régis Schlagdenhauffen) (n° 61)

Corbin Alain (ed) (2011). Le triomphe de la virilité. Le XIXe siècle. Tome 2 de : Corbin Alain, Courtine Jean-Jacques, Vigarello Georges (eds). Histoire de la virilité. Paris Seuil, t. 2 504 p. (Malek Bouyahia) (n° 53)

Cossée Claire, Lada Emmanuelle, Rigoni Isabelle (eds) (2004). Faire figure d’étranger. Regards croisés sur la production de l’altérité. Paris, Armand Colin « Sociétales », 320 p. (Stéphane Le Lay) (n° 38)

Cossée Claire, Miranda Adelina, Ouali Nouria, Séhili Djaouida (eds) (2012). Le genre au cœur des migrations. Paris, Petra « IntersectionS », 336 p. (Maryse Tripier) (n° 55)

Coulmont Baptiste (2007). Sex-shops : une histoire française. Paris, Dilecta, 264 p. (Estelle Couture) (n° 45)

Cours-Salies Pierre, Le Lay Stéphane (eds) (2006). Le bas de l’échelle : la construction sociale des situations subalternes. Ramonvielle Saint-Agne, Érès « Questions vives sur la banlieue », 302 p. (Rachid Bouchareb) (n° 41)

Court Martine (2010). Corps de fille, corps de garçon : une construction sociale. Paris, La Dispute « Corps, santé, société », 252 p. (Nicolas Divert) (hors-série 2011)

Courtine Jean-Jacques (ed) (2011). La virilité en crise ? XXe-XXIe siècles. Tome 3 de : Corbin Alain, Courtine Jean-Jacques, Vigarello Georges (eds). Histoire de la virilité. Paris Seuil, t. 3 574 p. (Pascale Molinier) (n° 53)

Coutras Jacqueline (1996). Crise urbaine et espaces sexués. Paris, Armand Colin, 155 p. (Nicole Brais) (n° 18)

Coutras Jacqueline (2003). Les peurs urbaines et l’autre sexe. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 242 p. (Danièle Kergoat) (n° 38)

Cova Anne (1997). Maternité et droits des femmes en France (XIXe-XXe siècles). Paris, Anthropos « Historiques », 435 p. (Arlette Gautier) (n° 21)

Cresson Geneviève (2000). Les parents d’enfants hospitalisés à domicile. Leur participation aux soins. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 208 p. (Pascale Molinier) (n° 32)

Cresson Geneviève, voir aussi Aïach Pierre (n° 33)

Custos-Lucidi Marie-France, voir Chaplain Didier-Luc (n° 31)

Dahinden Janine, voir Lieber Marylène (n° 53)

Damamme Aurélie (2013). Genre, action collective et développement. Discours et pratiques au Maroc. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales. Sociologie du genre », 238 p. (Magalie Saussey) (n° 56)

Davidoff Leonore, Hall Catherine (2014). Family Fortunes. Hommes et femmes de la bourgeoisie anglaise, 1780-1850. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 440 p. (Anne Jusseaume) (n° 58)

Davidson Kate, voir Arber Sara (n° 37)

Dayan-Herzbrun Sonia, Yacine Tassidit (2013). « Dire les homosexualités d’une rive à l’autre de la Méditerranée ». Tumultes, n° 41, 224 p. (Mira Younes) (n° 58)

Debest Charlotte (2014). Le choix d’une vie sans enfant. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Le sens social », 216 p. (Geneviève Guilpain) (n° 62)

Dejours Christophe (1998). La souffrance en France. La banalisation de la justice sociale. Paris, Seuil, 204 p. (Joel Birman) (n° 22)

Del Re Alisa, Heinen Jacqueline (1996). Quelle citoyenneté pour les femmes ? La crise des États-providence et de la représentation politique en Europe. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 320 p. (Arlette Gautier) (n° 18)

Delage Pauline (2017). Violences conjugales. Du combat féministe à la cause publique. Paris, Presses de Sciences Po « Académique », 262 p. (Tania Lejbowicz) (n° 65)

Delcroix Catherine (2001). Ombres et lumières de la famille Nour. Paris, Payot & Rivages, 258 p. (Christian Léomant) (n° 32)

Delcroix Catherine (2010). Éducation(s) et réseaux de sociabilité. Parcours de jeunes en difficulté. Paris, Petra, 324 p. (Pierre Tripier) (n° 53)

Dermenjian Geneviève, Guilhaumou Jacques, Lambert Karine (eds) (2012). La place des femmes dans la cité. Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence « Penser le genre », 184 p. (Magali Guaresi) (n° 56)

Deschamps Catherine, voir Broqua Christophe (n° 61)

Descoutures Virginie, Digoix Marie, Fassin Éric, Rault Wilfried (eds) (2008). Mariages et homosexualités dans le monde. L’arrangement des normes familiales. Paris, Autrement « Mutations / Sexe en tous genres », 224 p. (Juliette Rennes) (n° 46)

Descoutures Virginie, voir aussi Chabaud-Rychter Danielle (n° 53)

Despret Vinciane, Stengers Isabelle (2011). Les faiseuses d’histoires : que font les femmes à la pensée ? Paris, Les Empêcheurs de penser en rond-La Découverte, 206 p. (Pierre Tripier) (n° 56)

Devreux Anne-Marie, voir Chabaud-Rychter Danielle (n° 53)

Digoix Marie, voir Descourtures Virginie (n° 46)

Direnberger Lucia, Kian Azadeh (dir.) (2019). État-nation et fabrique du genre, des corps et des sexualités : Iran, Turquie, Afghanistan Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 180 p. (Mahdis Sadeghipouya) (n° 69)

Dodane Claire (2000). Yosano Akiko, poète de la passion et figure de proue du féminisme japonais. Paris, Publications orientalistes de France « Bibliothèque japonaise », 356 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 29)

Donati Pascale, Mollo Suzanne, Norvez Alain, Rollet Catherine (1999). Les centres maternels. Réalités et enjeux éducatifs. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 314 p. (Gabrielle Varro) (n° 29)

Doniol-Shaw Ghislaine, Huez Dominique (1999). Enquête épidémiologique longitudinale STED, 1993-1998. Document ordinatypé (Pierre Tripier) (n° 30)

Doniol-Shaw Ghislaine, Huez Dominique, Sandret Nicolas (1995). Les intermittents du nucléaire. Enquête STED sur le travail en sous-traitance dans la maintenance des centrales nucléaires. Toulouse, Octarès « Travail » (Pierre Tripier) (n° 30)

Dorlin Elsa (2006). La matrice de la race. Généalogie sexuelle et coloniale de la nation française. Paris, La Découverte « Textes à l’appui / genre et sexualité », 312 p. (Stéphane Le Lay) (n° 45)

Dorlin Elsa (textes choisis et présentés par) (2008). Black Feminism. Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000. Textes de Michèle Wallace, Combahee River Collective, Audre Lorde, Barbara Smith, Hazel Carby, bell hooks, Laura Alexander Harris, Patricia Hill Collins, Kimberly Springer, Berverly Guy-Sheftall. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 262 p. (Pascale Molinier) (n° 47)

Dorlin Elsa (ed), Bidet-Mordrel Annie (collab.) (2009). Sexe, race, classe. Pour une épistémologie de la domination. Paris, PUF « Actuel Marx », 320 p. (Natacha Borgeaud Garciandía) (n° 50)

Dorlin Elsa, Fougeyrollas-Schwebel Dominique et Rouch Hélène (eds) (2005). Le corps, entre sexe et genre. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 165 p. (Agathe Gestin et Anna Jarry-Omarova) (n° 44)

Dorlin Elsa, Rodriguez Eva (eds) (2012). Penser avec Donna Haraway. (2012). Paris, PUF « Actuel Marx confrontation », 248 p. (Ilana Löwy) (n° 55)

Dubar Claude (2000). La crise des identités. Interprétation d’une mutation. Paris, PUF « Le lien social », 239 p. (Pascale Molinier) (n° 37)

Dubar Claude (2006). Faire de la sociologie. Un parcours d’enquêtes. Paris, Belin « Perspectives sociologiques », 221 p. (Sandrine Dauphin, Jacqueline Heinen et Helena Hirata) (n° 42)

Dubar Claude, Tripier Pierre (1998). Sociologie des professions. Paris, Armand Collin « Collection U. Sociologie » (Geneviève Picot) (n° 26)

Ducros Albert, Panoff Michel (eds) (1995). La Frontière des sexes. Paris, PUF (Pierre Tripier) (n° 24)

Dufour Pascale, voir Giraud Isabelle (n° 50)

Dulong Delphine, Guionnet Christine et Neveu Érik (eds) (2012). Boys don’t cry ! Les coûts de la domination masculine. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Le sens social », 332 p. (Stéphane Héas) (n° 55)

Dumont Fabienne (2014). Des sorcières comme les autres. Artistes et féministes dans la France des années 1970. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Archives du féminisme », 568 p. (Cléliat Barbut) (n° 61)

Dunezat Xavier, voir Raison présente (n° 53)

Dupuis-Déri Francis, voir Blais Mélissa (n° 54) ; Lamoureux Diane (n° 62) ; Blais Mélissa (n° 62)

Duru-Bellat Marie (2017). La tyrannie du genre. Paris, Presses de Sciences Po, 310 p. (Vanina Mozziconacci) (n° 65)

Dussuet Annie (1997). Logiques domestiques. Essai sur les représentations du travail domestique chez les femmes actives de milieu populaire. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 270 p. (Helena Hirata) (n° 19)

Dussuet Annie (2005). Travaux de femmes. Enquêtes sur les services à domicile. Paris, L’Harmattan « Le travail du social », 216 p. (Isabelle Puech) (n° 42)

Eckert Henri, Faure Sylvia (eds) (2007). Les jeunes et l’agencement des sexes. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 256 p. (Roland Pfefferkorn) (n° 44)

Ehrenreich Barbara, English Deirdre (2005). Sorcières, sages-femmes et infirmières : une histoire des femmes et de la médecine. 3e réimpression. Montréal, Remue-ménage (traduit de l’anglais [États-Unis] par L. Lame), 99 p. Republié (2014). Sorcières, sages-femmes & infirmières. Une histoirE des femmes soignantes. Paris, Cambourakis « Sorcières » (Marie-Odile Muller) (n° 60)

Eisenstein Zillah (1996). Hatreds. Racialized and Sexualized Conflicts in the 21st Century. New York & London, Routledge, 223 p. (Marilène Vuille) (n° 22)

Éliacheff Caroline, Heinich Nathalie (2002). Mères-filles. Une relation à trois. Paris, Albin Michel, 423 p. (Pascale Molinier) (n° 32)

English Deirdre, voir Ehrenreich Barbara (n° 60)

Enloe Cynthia (2016). Faire marcher les femmes au pas ? Regards féministes sur le militarisme mondial. Saint-Just-sur-Viaur, Solanhets, 312 p. (traduit de l’anglais [États-Unis] par Florence Mana et Joseph Cuétous) (Angeliki Drongiti) (n° 64)

Équipe pluridisciplinaire Femmes-Méditerranée (1997). Le forum et le harem. Femmes et hommes, pratiques et représentations. Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 243 p. (Jacqueline Coutras) (n° 22)

Eribon Didier (2010). De la subversion. Paris, Cartouche, 107 p. (Clément Arambourou) (n° 50)

Esteve-Bellebeau Brigitte, voir Alessandrin Arnaud (n° 61)

Eymard-Duvernay François, Marchal Emmanuelle (avec la participation de Boisard Pierre, Hemery Anne- Katerine, Vennat-Debaye Marie-Madeleine) (1997). Façons de recruter : le jugement des compétences sur le marché du travail. Paris, Métailié « Leçons des choses », 235 p. (Pierre Tripier) (n° 23)

Fabre Clarisse, Fassin éric (2003). Liberté, égalité, sexualités. Actualité politique des questions sexuelles. Paris, Belfond / Le Monde, 222 p. (Ilana Löwy) (n° 39)

Falquet Jules, voir Blanchard Soline (n° 42)

Falquet Jules (2006). De la cama a la calle : perspectivas teóricas lésbico-feministas. Bogotá, Brecha lésbica, 83 p. (Hélène Le Doaré) (n° 43)

Falquet Jules (2008). De gré ou de force. Les femmes dans la mondialisation. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 214 p. (Stéphane Heim) (n° 48)

Falquet Jules, Hirata Helena, Kergoat Danièle, Labari Brahim, Le Feuvre Nicky, Sow Fatou (eds) (2010). Le sexe de la mondialisation. Genre, classe, race et nouvelle division du travail. Paris, Presses de Sciences Po « Fait politique », 280 p. (Rose-Myrlie Joseph) (n° 50)

Falquet Jules (2016). Pax Neoliberalia. Perspectives féministes sur (la réorganisation de) la violence. Donnemarie-Dontilly, Éd. iXe « Racine de iXe », 192 p. (Marie France Labrecque) (n° 64)

Farge Arlette, Laé Jean-François (2000). Fracture sociale. Paris, Desclée de Brouwer, 174 p. (Danièle Kergoat) (n° 30)

Farris Sara R. (2017). In the Name of Women’s Rights: The Rise of Femonationalism. Durham and London, Duke University Press, 258 p. (Marlyse Debergh) (n° 66)

Fassa Farinaz, Éléonore Lépinard et Marta Roca i Escoda, Marta (dir.) (2016). L’intersectionnalité : enjeux théoriques et politiques. Paris, La Dispute, 288 p. (Lissell Quiroz) (n° 67)

Fassin éric, voir Fabre Clarisse (n° 39), Descourtures Virginie (n° 46)

Faure Sylvia, Garcia Marie-Carmen (2005). Culture hip-hop, jeunes des cités et politiques publiques. Paris, La Dispute, 188 p. (Bruno Péquignot) (n° 39)

Faure Sylvia, voir aussi Eckert Henri (n° 44)

Fauré Christine (ed) (1997). Encyclopédie politique et historique des femmes. Paris, PUF, 885 p. (Chantal Rogerat) (n° 21)

Fausto-Sterling Anne (2012). Corps en tous genres. La dualité des sexes à l’épreuve de la science. Paris, La Découverte « Sciences humaines / Genre & sexualité », 392 p. (Cornelia Möser) (n° 54)

Fausto-Sterling Anne (2013). Les cinq sexes. Pourquoi mâle et femelle ne sont pas suffisants.Paris, Payot & Rivages « Petite Bibliothèque Payot », 96 p. (Ilana Löwy) (n° 59)

Fend Mechthild, Hyde Melissa, Lafont Anne (eds) (2012). Plumes & pinceaux. Discours de femmes sur l’art en Europe (1750-1850). Dijon, Les presses du réel « Œuvres en société », 333 p. (Séverine Fofio) (n° 56)

Ferrand Michèle (2004). Féminin Masculin. Paris, La Découverte « Repères », 124 p. (Agathe Gestin) (n° 38)

Ferrand Michèle, voir aussi Bajos Nathalie (n° 36)

Fidecaro Agnese, Lachat Stéphanie (eds) (2007). Profession : créatrice. La place des femmes dans le champ artistique. Lausanne, Antipodes « Existences et société », 220 p. (Perin Emel Yavuz) (n° 43)

Fidolini Vulca (2018). La production de l’hétéronormativité. Sexualités et masculinités chez de jeunes Marocains en Europe. Toulouse, Presses universitaires du Midi, 238 p. (Marion Maudet) (n° 69)

Fisher-Tahir Andrea (2009). Brave Men, Pretty Women? Gender and Symbolic Violence in Iraqi Kurdish Urban Society. Berlin, EZKS, 206 p. (Hamit Bozarslan) (hors-série 2011)

Flottes Anne (2013). Travailler, quel boulot ! Les conflits du travail, enjeux politiques du quotidien. Paris, Syllepse, 148 p. (Michelle Paiva) (n° 56)

Floyd Kevin (2013). La réification du désir. Vers un marxisme queer. Paris, Éd. Amsterdam, 308 p. Traduit de l’américain par Myriam Dennehy, Marion Duval, Clémence Garrot et Charlotte Nordmann (Franck Freitas) (n° 60)

Folbre Nancy (1997). De la différence des sexes en économie politique. Traduit de l’américain par E. Oschs avec la collaboration de L. Cohen. Paris, Éditions Des femmes, 240 p. (Anne Bustreel) (n° 20)

Fortino Sabine (2002). La mixité au travail. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 235 p. (Djaouida Séhili) (n° 33)

Foucher Charlotte, voir Lafont Anne (n° 56)

Foucher-Zarmanian Charlotte (2015). Créatrices en 1900. Femmes artistes en France dans les milieux symbolistes. Paris, Mare & Martin, 370 p. (Clélia Barbut) (n° 66)

Fougeyrollas-Schwebel Dominique (ed), avec la participation d’Annette Goldberg-Salinas (1996-97). Politique et recherches féministes, regards croisés : Brésil, Québec, France. Paris, Publications universitaires Denis-Diderot « Les cahiers du CEDREF », n° 6 (Béatrice de Peyret) (n° 21)

Fougeyrollas-Schwebel Dominique, Rouch Hélène, Zaidman Claude (eds) (2003). Sciences et genre. L’activité scientifique des femmes. États-Unis, Grande-Bretagne, France. Publications universitaires Denis-Diderot « Les cahiers du CEDREF », 159 p. (Danielle Chabaud-Rychter) (n° 37)

Fougeyrollas-Schwebel Dominique, voir aussi Blanchard Soline (n° 42) ; Dorlin Elsa (n° 44)

Frader Laura L. (2008). Breadwinners and Citizens. Gender in the Making of the French Social Model. Durham, Duke University Press, 347 p. (Nathalie Morel) (n° 50)

Frader Laura L., voir aussi Chapman Herrick (n° 41)

Fraenkel Béatrice, voir Borzeix Anni (n° 33), Pène Sophie (n° 33)

Freedman Jane, Valluy Jérôme (eds) (2007). Persécutions des femmes. Savoirs, mobilisations et protections. Bellecombe-en-Bauges, Éd. du Croquant « Terra », 639 p. (Patricia Legouge) (n° 48)

Gadrey Nicole (2001). Travail et genre. Approches croisées. Paris, L’Harmattan (rédaction de la revue) (n° 30)

Gallo Ester et Francesca Scrinzi (2016) Migration, Masculinities and Reproductive Labour. Men of the Home. Londres, Palgrave Macmillan, 311 p. (Asuncion Fresnoza-Flot) (n° 66)

Gallot Fanny (2015). En découdre. Comment les ouvrières ont révolutionné le travail et la société. Paris, La Découverte, 288 p. (Natacha Borgeaud-Garciandía) (n° 63)

Garbagnoli Sara, Prearo Massimo (2017).  La croisade « anti-genre ». Du Vatican aux manifs pour tous. Paris, Textuel « Petite encyclopédie critique », 128 p. (Simon Massei) (n° 65)

Garcia Sandrine (2011). Mères sous influence. De la cause des femmes à la cause des enfants. Paris, La Découverte « Textes à l’appui/Genre et sexualité », 383 p. (Sarra Mougel) (n° 52)

Garcia Marie-carmen, voir Faure Sylvia (n° 39)

Gardey Delphine (2001). La dactylographe et l’expéditionnaire. Histoire des employés de bureau. 1890-1930. Paris, Belin « Histoire et société – Modernités », 338 p. (Maud Ingarao) (n° 33)

Gardey Delphine (2011). Le féminisme change-t-il nos vies ? Paris, Textuel, 144 p. (Pierre Tripier) (n° 54)

Gardey Delphine (2015). Le linge du Palais-Bourbon. Corps, matéria­lité et genre du politique à l’ère démocratique. Lormont, Le Bord de l’eau, 260 p. (Jacqueline Heinen) (n° 60)

Gardey Delphine, Kraus Cynthia (eds) (2016). Politiques de coalition. Penser et se mobiliser avec Judith Butler / Politics of Coalition. Thinking Collective Action with Judith Butler. Zurich & Genève, Seismo « Questions de genre. Gender Issues », 281 p. (Thamy Ayouch) (n° 64)

Gardey Delphine, voir aussi Chabaud-Rychter Danielle (n° 35)

Gardey Delphine, Löwy Ilana (eds) (2000). L’invention du naturel : les sciences et la fabrication du féminin et du masculin. Paris, Éditions des Archives Contemporaines, 227 p. (Pierre Tripier) (n° 30)

Garrau Marie (2018). Politiques de la vulnérabilité. Paris, CNRS Editions, 368 p. (Anne-Cécile Caseau) (n°67)

Gauthier Xavière (2004). Paroles d’avortées. Quand l’avortement était clandestin. Paris, La Martinière, 303 p. (Liane Mozère) (n° 40)

Gavanas Anna, voir Lister Ruth (n° 46)

Gelly Maud (2006). Avortement et contraception dans les études médicales : une formation inadaptée. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 246 p. (Simone Bateman) (n° 45)

GenERe (éd.) (2018). Épistémologies du genre. Croisement des disciplines, intersections des rapports de domination. Lyon, ENS Editions, 248 p. (Aurore Koechlin) (n° 67)

Gerhard Ute, voir Lister Ruth (n° 46)

Gestin Agathe, voir Lagrave Rose-Marie (n° 35)

Giet Sylvette (2005). Soyons libres ! C’est un ordre. Le corps dans la presse féminine et masculine. Paris, Autrement « Le corps plus que jamais », 142 p. (Ilana Löwy) (n° 41)

Gilligan Carol (2008[1982]). Une voix différente. Pour une éthique du care. Paris, Flammarion « Champs essais », 284 p. (Natacha Borgeaud Garciandía, Helena Hirata et Efthymia Makridou) (n° 49)

Gilligan Carol, Hochschild Arlie Russell, Tronto Joan (2013). Contre l’indifférence des privilégiés. À quoi sert le care. Paris, Payot, 139 p. (Paloma Moré) (n° 56)

Ginn Jay, voir Arber Sara (n° 37)

Giraud Isabelle, Dufour Pascale (2010). Dix ans de solidarité planétaire. Perspectives sociologiques sur la Marche mondiale des femmes. Montréal, Remue ménage, 245 p. (Éléonore Lépinard) (n° 50)

Guillaume Cécile (2018). Syndiquées. Défendre les intérêts des femmes au travail. Paris, Presses de Sciences Po, 251 p. (Elsa Boulet) (n° 67)

Guimarães Nadia Araujo, Margaret Maruani et Bila Sorj (dir.) (2016). Genre, race, classe. Travailler en France et au Brésil. Paris : L’Harmattan, 357 p. (Natacha Borgeaud-Garciandía) (n° 67)

Goerg Odile (2007). Perspectives historiques sur le genre en Afrique. Paris, L’Harmattan / SEDET (CNRS) Paris 7, Groupe « Afrique », Cahiers 23, 288 p. (Roland Pfefferkorn) (n° 46)

Goffman Erving (2002). L’arrangement des sexes. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 116 p. (Pierre Tripier) (n° 32)

Goldberg-Salinas Annette, voir Fougeyrollas-Schwebel Dominique (n° 21)

Gollac Michel, Volkoff Serge (2000). Les conditions de travail. Paris, La Découverte « Repères », 121 p. (Helena Hirata) (n° 30)

Gonnard Catherine, Lebovici Élisabeth (2007). Femmes artistes/artistes femmes. Paris, de 1880 à nos jours. Paris, Hazan, 478 p. (Séverine Sofio) (n° 48)

Gorse Amandine, voir Lafont Anne (n° 56)

Gothlil Eva (2001). Sexe et existence. La philosophie de Simone de Beauvoir. Paris, Michalon (Marie Ploux) (n° 30)

Gret Marion, Sintomer Yves (2002). Porto Alegre. L’espoir d’une autre démocratie. Paris, La Découverte, 144 p. (Antonio Negri) (n° 32)

Gross Martine (ed) (2000). Homoparentalités, état des lieux. Parentés et différence des sexes. Issy-les-Moulineaux, ESF (rédaction de la revue) (n° 30)

Gubin Eliane, Jacques Catherine, Rochefort Florence, Studer Brigitte, Thébaud Françoise, Zancarini-Fournel Michelle (eds) (2004). Le Siècle des féminismes. Paris, Éditions de L’Atelier, 459 p. (Delphine Naudier) (n° 38)

Gubin Éliane, voir aussi la revue Sextant

Guichard-Claudic Yvonne (1998). Éloignement conjugal et construction identitaire. Le cas des femmes de marin. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 270 p. (Liane Mozère) (n° 31)

Guichard-Claudic Yvonne, Kergoat Danièle, Vilbrod Alain (eds) (2008). L’inversion du genre. Quand les métiers masculins se conjuguent au féminin… et réciproquement. Rennes, PUR, 402 p. (Laetitia Dechaufour) (n° 49)

Guillaumin Colette (2002). L’idéologie raciste. Genèse et langage actuel. Paris, Gallimard, 378 p. (Dolorès Pourette) (n° 35)

Guillaumin Colette (2016). Sexe, race et pratique du pouvoir. L’idée de nature. Donnemarie-Dontilly, iXe « Racine de iXe », 238 p. [1re éd. 1992. Paris, Côté-femmes] (Sara Garbagnoli) (n° 63)

Guilhaumou Jacques, voir Dermenjian Geneviève (n° 56)

Guiller Audrey, Weiler Nolwenn (2011). Le viol, un crime presque ordinaire. Paris, Le Cherche midi « Documents », 180 p. (Gwenaëlle Perrier) (n° 53)

Guionnet Christine, voir Dulong Delphine (n° 55)

Haicault Monique (2000). L’expérience sociale du quotidien. Corps, espace, temps. Ottawa, Presses de l’université d’Ottawa « Sciences sociales », 222 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 36)

Halford Susan & Leonard Pauline (2006). Negotiating Gendered Identities at Work: Place, Space and Time. Basingstoke, Palgrave Macmillan (Marjolaine Roger) (n° 47)

Hall Catherine, voir Davidoff Leonore (n° 58)

Hall Stuart (2007). Identités et cultures. Politiques des cultural studies. Paris, Éditions Amsterdam, 327 p. [édition établie par Maxime Cervulle] (Éléonore Lépinard) (n° 47)

Handman Marie-Élisabeth, Mossuz-Lavau Janine (eds) (2005). La prostitution à Paris. Paris, La Martinière, 416 p. (Carole Gayet-Viaud) (n° 39)

Haraway Donna (2007). Manifeste cyborg et autres essais. Sciences – Fictions – Féminismes. Paris, Exils « Essais », 336 p. [Anthologie établie par Laurence Allard, Delphine Gardey et Nathalie Magnan] (Artemisa Flores Espínola) (n° 47)

Harden Chenut Helen (2006). The Fabric of Gender: Working-Class Culture in Third Republic France. The Pennsylvania State University Press, VII-436 p. (Rebecca Rogers) (n° 41)

Haudricourt André-Georges (2010). Des gestes et des techniques. Essai sur les techniques dans les sociétés pré-machinistes. Présenté et commenté par Jean-François Bert, suivi d’articles inédits. Paris & Versailles, MSH/QUAE, 236 p. (Jean-François Laé) (n° 50)

Heinen Jacqueline, voir Del Re Alisa (n° 18), Lister Ruth (n° 46)

Heinich Nathalie, voir Éliacheff Caroline (n° 32)

Hemery Anne-Katerine, voir Eymard-Duvernay François (n° 23)

Hennette-Vauchez Stéphanie, Pichard Marc, Roman Diane (eds) (2014). La loi & le Genre. Études critiques de droit français. Paris, CNRS Éditions, 799 p. (Jacques Commaille) (n° 61)

Herman Elisa (2016). Lutter contre les violences conjugales. Féminisme, travail social, politique publique. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Le lien social », 310 p. (Gwenaëlle Perrier) (n° 64)

Hersent Madeleine, Zaidman Claude (eds) (2003). Genre, travail et migrations eu Europe. Paris, Publications universitaires Denis Diderot « Cahiers du CEDREF », Série « Colloques et travaux », 270 p. (Isabelle Rigoni) (n° 38)

Hertz Ellen, voir Lieber Marylène (n° 53)

Hirata Helena, Laborie Françoise, Le Doaré Hélène, Senotier Danièle (eds) (2000). Dictionnaire critique du féminisme. Paris, PUF « Politique d’aujourd’hui », XXX-299 p. (Jules Falquet) (n° 29)

Hirata Helena, Lombardi Maria Rosa, Maruani Margaret (eds) (2008). Travail et genre. Regards croisés France-Europe-Amérique latine. Paris, La Découverte « Recherches », 280 p. (Jean-Daniel Boyer) (n° 49)

Hirata Helena, voir aussi Falquet Jules (n° 50)

Hochschild Arlie Russell, voir Gilligan Carol (n° 56)

Hochschild Arlie Russell (2017). Le prix des sentiments. Au cœur du travail émotionnel. Paris, La Découverte, traduit de l’anglais par Salomé Fournet-Fayas et Cécile Thomé, 303 p. (Diane Desprat) (n° 67)

hooks bell (2015 [1981]). Ne suis-je pas une femme ? Femmes noires et féminisme. Paris, Cambourakis « Sorcières », 244 p. (préface d’Amandine Gaye ; traduit de l’anglais [États-Unis] par Olga Potot) ; De la marge au centre. Théorie féministe. Paris, Cambourakis « Sorcières », 298 p. (préface de Nassira Hedjerassi ; traduit de l’anglais [États-Unis] par Noomi B. Grüsig) (Franck Freitas Ekué) (n° 64)

Huez Dominique, voir Doniol-Shaw Ghislaine (n° 30)

Hyde Melissa, voir Fend Mechthild (n° 56

Ibos Caroline (2012). Qui gardera nos enfants ? Les nounous et les mères. Paris, Flammarion, 278 p. (Michelle F. Redondo) (n° 54)

Jackson Stevi (1996). Christine Delphy. London, Sage « Women of ideas », 190 p. (Béatrice de Peyret) (n° 18)

Jacques Catherine, voir Gubin Eliane (n° 38)

Jacquette Jane S., Wolchik Sharon L. (eds) (1998). Women and Democracy. Latin America and Central and Eastern Europe. Baltimore and London, The John Hopkins University Press (rédaction de la revue) (n° 26)

Jaisson Marie, voir Brian Éric (n° 51)

Jaspard Maryse (2005). Les violences contre les femmes. Paris, La Découverte « Repères. Sociologie », 122 p. (Sylvie Cromer) (n° 41)

Jaspard Maryse et al. (2003). Les violences envers les femmes. Une enquête nationale. Paris, La Documentation française « Droits des femmes », 370 p. (Marylène Lieber) (n° 36)

Jaunait Alexandre, voir Bereni Laure (n° 49)

Jeannot Gilles, voir Veltz Pierre (n° 32)

Jenson Jane, Sineau Mariette (eds) (1998). Qui doit garder le jeune enfant ? Paris, LGDJ (Jacqueline Heinen) (n° 23)

Joël Myriam (2017). La sexualité en prison de femmes. Paris, Les Presses de Sciences Po, 284 p. Natacha Chetcuti-Osorovitz (n° 67)

Johansson Stina, voir Lister Ruth (n° 46)

Johsua Florence (2015). Anticapitalistes. Une sociologie historique de l’engagement. Paris, La Découverte « Laboratoire des sciences sociales », 284 p. (Guénolé Marchadour) (n° 63)

Jonas Irène (2011). Moi Tarzan, toi Jane. Critique de la réhabilitation « scientifique » de la différence hommes/femmes. Paris, Syllepse « Nouvelles questions féministes », 133 p. (Djaouida Séhili) (n° 56)

Kahn Susan Martha (2006). Les enfants d’Israël : une approche culturelle de l’assistance médicale à la procréation. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 224 p. (Ilana Löwy) (n° 43)

Kail Michel (2006). Simone de Beauvoir philosophe. Paris, PUF « Philosophies », 160 p. (Marie Ploux) (n° 42)

Kaufer Irène, voir Collin Françoise (n° 40)

Kergoat Danièle (2012). Se battre, disent-elles… Paris, La Dispute « Le genre du monde », 354 p. (Yvonne Guichard-Claudic) (n° 55)

Kergoat Danièle, voir aussi Guichard-Claudic Yvonne (n° 49), Falquet Jules (n° 50)

Kian Azadeh (2019). Femmes et pouvoir en Islam. Paris, Michalon, 252 p. (Fatiha Talahite) (n° 69)

Klaw Barbara (1999). Le Paris de Beauvoir/Beauvoir’s Paris. Paris, Syllepse « Nouvelles questions féministes », 127 p. (Marie-Blanche Tahon) (n° 25)

Knibiehler Yvonne (1997). La révolution maternelle depuis 1945. Femmes, maternité, citoyenneté. Paris, Perrin, 370 p. (Arlette Gautier) (n° 20)

Knibiehler Yvonne (2007). Accoucher. Femmes, sages-femmes et médecins depuis le milieu du XXe siècle. Rennes, École nationale de la Santé publique, 189 p. (Marie Bonici) (n° 47)

Knibiehler Yvonne, Neyrand Gérard (eds) (2004). Maternité et parentalité. Rennes, École nationale de la Santé publique « Recherche santé social », 176 p. (Michèle Ferrand) (n° 40)

Kraus Cynthia, voir Broqua Christophe (n° 61)

Kraus Cynthia, voir aussi Gardey Delphine (n° 64)

Kurtzman Lyne, voir Blais Mélissa (n° 54)

Laacher Smaïn (2010). De la violence à la persécution, femmes sur la route de l’exil. Paris, La Dispute, 197 p. (Annie Bidet Mordrel) (n° 50)

Labari Brahim, voir Falquet Jules (n° 50)

Laborie Françoise, voir Hirata Helena (n° 29)

Lachat Stéphanie (2014). Les pionnières du temps. Vies pro­fessionnelles et familiales des ouvrières de l’industrie horlogère suisse (1870-1970). Neuchâtel, Alphil, 452 p. (Amandine Tabutaud) (n° 61)

Lachat Stéphanie, voir aussi Fidecarro Agnese (n° 43)

Lacoste-Dujardin Camille (2008). La vaillance des femmes. Les relations entre femmes et hommes berbères en Kabylie. Paris, La Découverte « Textes à l’appui/série anthropologie », 168 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 50)

Lada Emmanuelle, voir Cossée Claire (n° 38)

Laé Jean-François, voir Farge Arlette (n° 30), Artières Philippe (n° 36)

Laé Jean-François (2018). Une fille en correction. Lettres à son assistante sociale 1952-1965. Paris, CNRS Edition, 264 p. (Véronique Blanchard) (n° 66)

Lafont Anne, avec la collaboration de Charlotte Foucher et Amandine Gorse (2012). Plumes & pinceaux. Discours de femmes sur l’art en Europe (1750-1850) – Anthologie. Dijon, Les presses du réel « Œuvres en société », 549 p. (Séverine Sofio) (n° 56)

Lafont Anne, voir aussi Fend Mechthild (n° 56)

Lagrave Rose-Marie, Gestin Agathe, Lépinard Éléonore, Pruvost Geneviève (eds) (2002). Dissemblances. Jeux et enjeux du genre. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 238 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 35)

Lamamra Nadia (2016). Le genre de l’apprentissage, l’apprentissage du genre. Quand les arrêts prématurés révèlent les logiques à l’œuvre en formation professionnelle initiale. Zurich & Genève, Seismo « Contribution à la recherche en formation professionnelle », 296 p. (Nicolas Divert) (n° 64)

Lambert Karine, voir Dermenjian Geneviève (n° 56)

Lambert Anne, Dietrich-Ragon Pascale, Bonvalet Catherine (dir.), préface d’Olivier Schwartz (2018). Le Monde privé des femmes – Genre et habitat dans la société française. Paris, Ined, 308 p. (Muriel Cohen) (n° 69)

Lamoureux Diane (2010). Pensées rebelles. Autour de Rosa Luxemburg, Hannah Arendt et Françoise Collin. Montréal, les Éditions du remue-ménage, 203 p. (Jacqueline Heinen) (n° 55)

Lamoureux Diane, Dupuis-Déri Francis (eds) (2015). Les antiféminismes. Analyse d’un discours réactionnaire. Montréal, Remue-ménage « Observatoire de l’antiféminisme », 179 p. (Edouard Leport) (n° 62)

Lamoureux Diane (2016). Les possibles du féminisme. Agir sans « nous ». Montréal, Remue-ménage, 282 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 64)

Lamoureux Diane, voir aussi Trat Josette (n° 43)

Larue Anne (2013). Dis Papa, c’était quoi le patriarcat ? Donnemarie-Dontilly, iXe, 190 p. (Jan Billand) (n° 63)

Lasserre Audrey, Simon Anne (eds) (2008). Nomadismes des romancières contemporaines de langue française. Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 220 p. (Lori Saint-Martin) (hors-série 2011)

Latour Bruno (2006). Changer de société. Refaire de la sociologie. Paris, La Découverte « Armillaire », 408 p. (Pierre Tripier) (n° 46)

Laufer Jacqueline, Marry Catherine, Maruani Margaret (eds) (2001). Masculin-Féminin : questions pour les sciences de l’homme. Paris, PUF, 246 p. (Pierre Tripier) (n° 32)

Laufer Jacqueline, Marry Catherine, Maruani Margaret (eds) (2003). Le travail du genre. Les sciences sociales du travail à l’épreuve de la différence des sexes. Paris, La Découverte – MAGE « Recherches », 362 p. (Roland Pfefferkorn) (n° 39)

Laufer Jacqueline (2014). L’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Paris, La Découverte « Repères. Sociologie », 127 p. (Pierre Tripier) (n° 60)

Laufer Laurie, Rochefort Florence (eds) (2014). Qu’est-ce que le genre ? Paris, Payot & Rivages « Petite bibliothèque Payot », 320 p. (Lorena Parini) (n° 61)

Laugier Sandra, voir Paperman Patricia (n° 49), Molinier Pascale (n° 49)

Lavigne Julie (2014). La traversée de la pornographie. Politique et érotisme dans l’art féministe. Montréal, Remue-ménage, 234 p. (Priscyll Anctil Avoine) (n° 60)

Le Bras-Chopard Armelle (2000). Le zoo des philosophes : de la bestialisation à l’exclusion. Paris, Plon, 374 p. plus index (Pierre Tripier) (n° 32)

Le Caisne Léonore (2014). Un inceste ordinaire. Et pourtant tout le monde savait. Paris, Belin « Anthropolis », 368 p. (Lise Gaignard) (n° 61)

Le Doaré Hélène, voir Hirata Helena (n° 29)

Le Doeuff Michèle (1998). Le sexe du savoir. Paris, Aubier « Alto », 378 p. (Marie Ploux) (n° 24)

Le Feuvre Nicky, voir Falquet Jules (n° 50)

Le Lay Stéphane, voir Cours-Salies Pierre (n° 41)

Lebovici Élisabeth, voir Gonnard Catherine (n° 48)

Lee Downs Laura (2002). L’inégalité à la chaîne. La division sexuée du travail dans l’industrie métallurgique en France et en Angleterre. Paris, Albin Michel « L’évolution de l’humanité », 463 p. (Marie-Hélène Zylberberg-Hocquard) (n° 37)

Legault Ginette, voir Tardy Evelyne (n° 20)

Leira Arnlaug, voir Lister Ruth (n° 46)

Leonard Pauline, voir Halford Susan (n° 47)

Lépinard Éléonore (2007). L’introuvable égalité. La parité, les féministes et la République. Paris, Presses de Sciences Po « Fait politique », 293 p. (Réjane Sénac-Slawinski) (n° 44)

Lépinard Éléonore, voir aussi Lagrave Rose-Marie (n° 35)

Lerch Arnaud, voir Chauvin Sébastien (n° 57)

Lévy Emmanuelle (ed) (2001). Vous avez dit « Public » ? Situations de gestion dans le secteur public : de la coproduction à la régulation. Paris, L’Harmattan « Logiques de gestion », 247 p. (Pierre Tripier) (n° 34)

Lieber Marylène (2008). Genre, violences et espaces publics. La vulnérabilité des femmes en question. Paris, Presses de la FNSP « Fait politique », 324 p. (Patricia Legouge) (n° 47)

Lieber Marylène, voir aussi Angeloff Tania (n° 58)

Lieber Marylène, Dahinden Janine, Hertz Ellen (eds) (2010). Cachez ce travail que je ne saurais voir. Ethnographies du travail du sexe. Lausanne, Antipodes, 228 p. (Pierre Tripier) (n° 53)

Linhart Danièle (ed) (2008). Pourquoi travaillons-nous ? Une approche sociologique de la subjectivité au travail. Ramonville Saint-Agne, Érès « Clinique du travail », 336 p. (Jean-Daniel Boyer) (n° 47)

Lipietz Alain (1996). La société en sablier. Le partage du travail contre la déchirure sociale. Paris, La Découverte, 332 p. (Chantal Rogerat) (n° 18)

Lister Ruth (1997). Citizenship Feminist Perspectives. London, Houndmills (rédaction de la revue) (n° 26)

Lister Ruth, Williams Fiona, Anttonen Anneli, Bussemaker Jet, Gerhard Ute, Heinen Jacqueline, Johansson Stina, Leira Arnlaug, Siim Birte, Tobío Constanza, with Gavanas Anna (2007). Gendering Citizenship in Western Europe. New Challenges for Citizenship Research in a Cross-National Context. Bristol, The Policy Press, 210 p. (Bérengère Marques-Pereira) (n° 46)

Lombardi Maria Rosa, voir Hirata Helena (n° 49)

Löwy Ilana (2006). L’emprise du genre. Masculinité, féminité, inégalité. Paris, La dispute « Le genre du monde », 277 p. (Marie Bonici) (n° 42)

Löwy Ilana, voir aussi Gardey Delphine (n° 30)

Löwy Ilana, Marry Catherine (2007). Pour en finir avec la domination masculine. De A à Z. Paris, Les empêcheurs de penser en rond, 339 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 48)

Luc Véronique, voir Alemany Gomez Carme (n° 32)

Macé Éric (2015). L’après-patriarcat. Paris, Seuil « La couleur des idées », 180 p. (Jan Billand) (n° 63)

MacKinnon Catharine A. (2005/1987). Le féminisme irréductible. Discours sur la vie et la loi. Paris, Des Femmes, 303 p. (ÉLéonore Lépinard) (n° 42)

Mahmood Saba (2009). Politique de la piété. Le féminisme à l’épreuve du renouveau islamique. Paris, La Découverte « Textes à l’appui/Genre & sexualité », 312 p. (Amélie Le Renard) (n° 50)

Mahmood Saba (2016). Religious Difference in a Secular Age: A Minority Report. Princeton, Princeton University Press, 237 p. (Julien Debonneville) (n° 63)

Mahon Rianne, voir Michel Sonya (n° 35)

Maître Jacques, Michelat Guy (eds) (2002). Religion et sexualité. Paris, L’Harmattan « Religion & sciences humaines », 263 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 37)

Marchal Emmanuelle, voir Eymard-Duvernay François (n° 23)

Marissal Claudine (2014). Protéger le jeune enfant. Enjeux sociaux, politiques et sexués (Belgique, 1890-1940). Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles « Histoire », 380 p. (Laura Lee Downs) (n° 62)

Marques-Pereira Bérengère (2003). La citoyenneté politique des femmes. Paris, Armand Colin « Compact civis », 215 p. (Éléonore Lépinard) (n° 37)

Marques-Pereira Bérengère, Nolasco Patricio (ed) (2000). La représentation politique des femmes en Amérique latine. Bruxelles, Université Libre de Bruxelles, GELA.IS / L’Harmattan, 187 p. (Ariel Sevilla) (n° 32)

Marry Catherine (2004). Les femmes ingénieurs, une révolution respectueuse. Paris, Belin « Perspectives sociologiques », 287 p. (Catherine Nave-Bekhti) (n° 38)

Marry Catherine, voir aussi Laufer Jacqueline (n° 32), Laufer Jacqueline (n° 39), Löwy Ilana (n° 48)

Marshall Barbara L. (2000). Configuring Gender. Explorations in Theory and Politics. New York, Broadview Press (rédaction de la revue) (n° 30)

Maruani Margaret (2000). Travail et emploi des femmes.Paris, La Découverte « Repères », 123 p. (Danièle Kergoat) (n° 28)

Maruani Margaret (2002). Les mécomptes du chômage. Paris. Bayard, 158 p. (Helena Hirata) (n° 34)

Maruani Margaret, voir aussi Laufer Jacqueline (n° 32), Laufer Jacqueline (n° 39), Hirata Helena (n° 49)

Maruani Margaret, Méron Monique (2012). Un siècle de travail des femmes en France, 1901-2011. Paris, La Découverte « Sciences humaines », 232 p. (Sibylle Gollac) (n° 59)

Mathieu Lilian (2007). La condition prostituée. Paris, Textuel « La discorde », 218 p. (Françoise Collin) (n° 44)

Mathieu Lilian (2014). La fin du tapin. Sociologie de la croisade pour l’abolition de la prostitution. Paris, François Bourin « Penser le monde », 272 p. (Michèle Greer) (n° 58)

Mathieu Lilian (2015). Sociologie de la prostitution. Paris, La Découverte « Repères », 128 p. (Sibylla Mayer) (n° 64)

Méda Dominique (2001). Le temps des femmes. Pour un nouveau partage des rôles. Paris, Flammarion (Marylène Lieber) (n° 31)

Ménabé Catherine (2014). La criminalité féminine. Paris, L’Harmattan « BibliothèqueS de droit », 424 p. (Céline Debruille) (n° 60)

Mennesson Christine (2005). Être une femme dans le monde des hommes. Socialisation sportive et construction du genre. Paris, L’Harmattan « Sports en société », 364 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 42)

Mercader Patricia (ed) (2005). Le sexe, le genre et la psychologie. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 153 p. (Christophe Dejours) (n° 42)

Méron Monique, voir Maruani Margaret (n° 59)

Messing Karen (2000). La santé des travailleuses. La science est-elle aveugle ? Montréal, Remue-ménage ; Toulouse, Octarès, 306 p. (Danièle Kergoat) (n° 28)

Messmer Michael A. (1997). Politics of Masculinities. Men in Movements. London, Sage (rédaction de la revue) (n° 24)

Metzger Jean-Luc, voir Bué Jennifer (n° 41)

Meynaud Hélène Yvonne (2009). La part de l’étranger.e. Travail et racisme. Lormont, Le Bord de l’eau « Clair & net », 294 p. (Hervé Polesi) (n° 49)

Michel Sonya, Mahon Rianne (eds) (2002). Child Care Policy at Crossroads : Gender and Welfare State Restructuring. New York & London, Routledge (Heini Martiskainen) (n° 35)

Michelat Guy, voir Maître Jacques (n° 37)

Miranda Adelina, voir Cossée Claire (n° 55)

Mitter Swasti, Rowbotham Sheila (ed) (1995). Women Encounter Technology: Changing Patterns of Employment in the Third World. London, New York, Routledge and the United Nations University, 356 p. (Clevi Elena Rapkiewicz) (n° 19)

Molinier Pascale (2003). L’énigme de la femme active : égoïsme, sexe et compassion. Paris, Payot, 275 p. (Angelo Soares) (n° 36)

Molinier Pascale (2013). Le travail du care. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 224 p. (Paloma Moré) (n° 56)

Molinier Pascale, Laugier Sandra et Paperman Patricia (eds) (2009). Qu’est-ce que le care ? Souci des autres, sensibilité, responsabilité. Paris, Payot & Rivages « Petite bibliothèque Payot », 302 p. (Natacha Borgeaud Garciandía, Helena Hirata et Efthymia Makridou) (n° 49)

Molinier Pascale, voir aussi Rogers Rebecca (n° 65)

Mollo Suzanne, voir Donati Pascale (n° 29)

Monjaret Anne, Pugeault Catherine (eds) (2014). Le sexe de l’enquête. Approches sociologiques et anthropologiques. Paris, ENS Éditions « Sociétés, espaces, temps », 264 p. (Isabelle Clair) (n° 58)

Morineau Camille, Rimmaudo Annalisa (eds) (2009). elles@centrepompidou. Artistes femmes dans la collection du Musée national d’art moderne, du Centre de création industrielle. Paris, Éditions du Centre Pompidou, 381 p. [catalogue de l’expo-collection présentée au Centre Pompidou à partir du 27 mai 2009]. (Séverine Sofio) (N° 48)

Mosconi Nicole (2017). Genre et éducation des filles. Des clartés de tout. Paris, L’Harmattan « Pédagogie : crises, mémoires, repères », 210 p. (Vanina Mozziconacci) (n° 65)

Mosse George L. (1997). L’image de l’homme. L’invention de la virilité moderne. Paris, Éditions d’Abbeville, 219 p. (Hélène Le Doaré) (n° 22)

Mossuz-Lavau Janine, voir Handman Marie-Élisabeth (n° 39)

Moulin Caroline (2005). Féminités adolescentes. Itinéraires personnels et fabrication des identités sexuées. Rennes, PUR, 231 p. (Isabelle Clair) (n° 40)

Mozère Liane (1999). Travail au noir, informalité : liberté ou sujétion ? Paris, L’Harmattan, 148 p. (Pierre Cours-Salies) (n° 29)

Mozo Gonzalez Carmen, voir Alemany Gomez Carme  (n° 32)

Namaste Viviane (2015). Oversight: Critical Reflections on Feminist Research and Politics. Toronto, Women’s Press, 170 p. (Olga L. Gonzalez) (n° 64)

Naudier Delphine, Rollet Brigitte (eds) (2007). Genre et légitimité culturelle. Quelle reconnaissance pour les femmes ? Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 165 p. (Perin Emel Yavuz) (n° 45)

Naudier Delphine, Simonet Maud (eds) (2011). Des sociologues sans qualité ? Pratiques de recherche et engagements. Paris, La Découverte, 251 p. (Isabelle Mayaud) (n° 53)

Navarre Maud (2015). Devenir élue. Genre et carrière politique. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Res Publica », 258 p. (Soizic Brohan) (n° 63)

Neveu Érik, voir Dulong Delphine (n° 55)

Neyrand Gérard, voir Philippe Claudine (n° 24) et Knibiehler Yvonne (n° 40)

Nobble Jean Bobby (2004). Masculinities without Men? Female Masculinity in Twentieth-Century Fictions. Vancouver, University of British Columbia, 180 p. (Julie Guillot) (n° 45)

Nolasco Patricio, voir Marques-Pereira Bérengère (n° 32)

Norvez Alain, voir Donati Pascale (n° 29)

Ollagnier Edmée (2014). Femmes et défis pour la formation des adultes. Un regard critique non conformiste. Paris, L’Harmattan « Savoir et formation. Série Genre et éducation », 258 p. (Jacqueline Heinen) (n° 58) 

Ouali Nouria, voir Cossée Claire (n° 55)

Pagès Michèle (2008). L’amour et ses histoires. Une sociologie des récits de l’expérience amoureuse. Paris, L’Harmattan « Logiques sociales », 334 p. (Estelle Couture) (n° 49)

Paillet Anne (2007). Sauver la vie, donner la mort. Une sociologie de l’éthique de la réanimation néonatale. Paris, La Dispute « Corps Santé Société », 285 p.  (Pierre Tripier) (n° 48)

Panoff Michel, voir Ducros Albert (n° 24)

Paperman Patricia (2013). Care et sentiments. Paris, PUF « Care Studies », 70 p. (Paloma Moré) (n° 56)

Paperman Patricia, voir aussi Molinier Pascale (n° 49)

Paperman Patricia, Laugier Sandra (eds) (2006). Le souci des autres. Éthique et politique du care. Paris, Éditions de l’EHESS « Raisons pratiques », 348 p. (Natacha Borgeaud Garciandía, Helena Hirata et Efthymia Makridou) (n° 49)

Pasteur Paul, voir Bouillot Corinne (n° 41)

Pateman Carol (2010). Le contrat sexuel. Paris, La Découverte/Institut Émilie du Châtelet « Textes à l’appui / genre et sexualité », 336 p. (Estelle Ferrarese) (n° 51)

Pavard Bibia (2012). Si je veux, quand je veux. Contraception et avortement dans la société française (1956-1979). Rennes, Presses universitaires de Rennes « Archives du féminisme », 358 p. (Marie Mathieu et Lucile Ruault) (n° 54)

Pavard Bibia, Rochefort Florence, Zancarini-Fournel Michelle (2012). Les lois Veil. Les événements fondateurs. Contraception 1974, IVG 1975. Paris, Armand Collin « Coll. U », 228 p. (Marie Mathieu et Lucile Ruault) (n° 54)

Payette Dominique, voir Blais Mélissa (n° 54)

Pène Sophie, Borzeix Anni, Fraenkel Béatrice (eds) (2001). Le Langage dans les organisations. Une nouvelle donne. Paris, L’Harmattan « Langage et travail », 244 p. (Pierre Tripier) (n° 33)

Péquignot Bruno, Tripier Pierre (2000). Les fondements de la sociologie. Paris, Nathan « Université », 216 p. (Béatrice Appay) (n° 31)

Pereira Maria Do Mar (2017). Power, Knowledge and Feminist Scholarship. An ethnography of Academia. New York, Routledge, 228 p. (Marie Perrin) (n° 66)

Pernigotti Elisabetta (2018). Désindustrialisation et précarisation au féminin en France et en Italie. Paris, L’Harmattan, 238 p. (Amandine Tabutaud) (n° 67)

Perreau Bruno et Joan Scott (dir.) (2017). ̶ Le Défis de la République : genres, territoires, citoyenneté. Paris, Presses de Sciences Po, 218 p. (Hanane Karimi) (n° 67)

Peyre Évelyne, Wiels Joëlle (eds) (2015).  Mon corps a-t-il un sexe ? Sur le genre, dialogues entre biologies et sciences sociales. Paris, La Découverte « Recherches », 360 p. (Françoise Vouillot) (n° 62)

Pezé Marie (2002). Le deuxième corps. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 152 p. (Roland Pfefferkorn) (n° 34)

Pfefferkorn Roland (2007). Inégalités et rapports sociaux. Rapports de classes, rapports de sexes. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 412 p. (Xavier Dunezat) (n° 49)

Pfefferkorn Roland, voir aussi Bihr Alain (n° 34), Trat Josette (n° 43), Raison présente (n° 53)

Philippe Claudine, Varro Gabrielle, Neyrand Gérard (eds) 1998). Liberté, égalité, mixité… conjugales. Paris, Anthropos (rédaction de la revue) (n° 24)

Philippe Claudine, voir aussi Aïach Pierre (n° 33), Collet Béate (n° 51)

Pichard Marc, voir Hennette-Vauchez Stéphanie (n° 61)

Picon Antoine, voir Riot-Sarcey Michèle (n° 36)

Piette Valérie, voir la revue Sextant (n° 35)

Picq Françoise (2011). Libération des femmes, quarante ans de mouvement. Paris, Dialogues, 529 p. (Maira Abreu) (n° 56)

Pigeard-Micault Natalie (2013). Les femmes du laboratoire de Marie Curie. Paris, Glyphe, 300 p. (Soraya Boudia) (n° 57)

Pouchet Amélie (ed) (2001). Sociologies du travail : 40 ans après. Paris. Elsevier, 370 p. (Pierre Tripier) (n° 32)

Poulin Richard (2009). Sexualisation précoce et pornographie. Paris, La Dispute « Le genre du monde », 273 p. (Yvonne Guichard-Claudic) (n° 51)

Pouzol Valérie (2008). Les clandestines de la paix. Israéliennes et Palestiniennes contre la guerre. Paris, Complexe « Histoire du temps présent », 284 p. (Mirvat Abd El Ghani) (n° 48)

Prearo Massimo (2014). Le moment politique de l’homosexualité. Mouvements, identités et communautés en France. Lyon, Presses universitaires de Lyon « SXS », 336 p. (Andrés Armengol Sans) (n° 61)

Prearo Massimo, voir aussi Garbagnoli Sara (n° 65)

Pruvost Geneviève (2008). De la ‘sergote’ à la femme flic. Une autre histoire de l’institution policière (1935-2005). Paris, La Découverte « Textes à l’appui / politique et sociétés », 312 p. ; et (2007). Profession : policier. Sexe : féminin. Paris, Éd. de la Maison des sciences de l’homme « Ethnologie de la France », 340 p. (Jacqueline Heinen) (n° 49)

Pruvost Geneviève, voir aussi Lagrave Rose-Marie (n° 35) ; Cardi Coline (n° 54)

Pugeault Catherine, voir Monjaret Anne (n° 58)

Puwar Nirmal (2004). Space Invaders: Race, Gender and Bodies out of Place. Oxford, Berg, 224 p. (Marjolaine Roger) (n° 47)

Questions féministes 1977-1980 (2012). Paris, Syllepse (préface de Sabine Lambert), 1022 p. (Maira Abreu) (n° 59)

Raibaud Yves, voir Alessandrin Arnaud (n° 58)

Rault Wilfried, voir Descoutures Virginie (n° 46)

Rault Wilfried, voir Attané Isabelle (n° 60)

Rennes Juliette (2007). Le mérite et la nature. Une controverse républicaine : l’accès des femmes aux professions de prestige, 1880-1940. Paris, Fayard « L’espace du politique », 594 p. (Marlaine Cacouault-Bitaud) (n° 45)

Rennes Juliette (2013). Femmes en métiers d’hommes. Cartes postales 1890-1930. Une histoire visuelle du travail et du genre. Saint-Pourçain-sur-Sioule, Bleu autour « d’un regard l’autre », 224 p. (Céline Schoeni) (n° 57)

Rétif Françoise (1998). Simone de Beauvoir. L’autre en miroir. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 187 p. (Marie-Blanche Tahon) (n° 25)

Revenin Régis (2015). Une histoire des garçons et des filles. Amour, genre et sexualité dans la France d’après-guerre. Paris, Vendémiaire « Chroniques », 349 p. (Arthur Vuattoux) (n° 62)

Revillard Anne, voir Bereni Laure (n° 49)

Ribeiro Corossacz Valeria (2004). Identité nationale et procréation au Brésil. Sexe, classe, race et stérilisation féminine. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 180 p. (Anne-Marie Devreux) (n° 39)

Ricoveri Giovanna (2013). Nature for Sale: The Commons versus Commodities. London, Pluto Press (foreword by Vandana Shiva), xii, 144 p. (Magali C. Cavise) (n° 59)

Rigoni Isabelle (2001). Mobilisations et enjeux des migrations de Turquie en Europe de l’Ouest. Paris, L’Harmattan, 464 p. (Catherine Quiminal) (n° 31)

Rigoni Isabelle et al. (2000). Turquie : les mille visages. Politique, religion, femmes, immigration. Paris, Syllepse, 280 p. (Catherine Quiminal) (n° 31)

Rigoni Isabelle, voir aussi Cossée Claire (n° 38)

Rimmaudo Annalisa, voir Morineau Camille (n° 48)

Riot-Sarcey Michèle (2002). Histoire du féminisme. La Découverte « Repères », 120 p. (Françoise Picq) (n° 34)

Riot-Sarcey Michèle, Bouchet Thomas, Picon Antoine (2002). Dictionnaire des utopies. Paris, Larousse, 284 p. (Liane Mozère) (n° 36)

Rochefort Florence, voir Gubin Eliane (n° 38)

Rochefort Florence (ed) (2008). Le pouvoir du genre. Laïcités et religions 1905-2005. Toulouse, Presses universitaires du Mirail « Le temps du genre », 275 p. (Éléonore Lépinard) (n° 47)

Rochefort Florence, voir aussi Pavard Bibia (n° 54) ; Laufer Laurie (n° 61)

Rochefort Florence, Viennot Éliane (eds) (2013). L’engagement des hommes pour l’égalité des sexes (XIVe-XXIe siècle. Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne « L’école du genre », 274 p. (Mathieu Arbogast) (n° 57)

Rochefort Florence, Sanna Maria Eleonora (eds) (2013). Normes religieuses et genre. Mutations, résistances et reconfiguration. XIXe-XXIe siècle. Paris, Armand Colin « Recherches », 320 p. (Josselin Tricou) (n° 59)

Rodgers Catherine (1998). Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir. Un héritage admiré et contesté. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 319 p. (Marie-Blanche Tahon) (n° 25)

Rodriguez Eva, voir Dorlin Elsa (n° 55)

Rogers Rebecca (ed) (2004). La mixité dans l’éducation. Enjeux passés et présents. Lyon, ENS Éditions « Sociétés, espaces, temps », 240 p. (Sophie Lhenry) (n° 41)

Rogers Rebecca (2007). Les bourgeoises au pensionnat. L’éducation fémine au XIXe siècle. Rennes, PUR « Histoire », 390 p. (Florence Rochefort) (n° 45)

Rogers Rebecca (2013). A French-woman’s Imperial Story. Madame Luce in Nineteeth-Century Algeria. Stanford, Stanford University Press, 288 p. (Karima Ramdani) (n° 59)

Rogers Rebecca, Molinier Pascale (eds) (2016). Les femmes dans le monde académique. Perspectives comparatives. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Pour une histoire du travail », 170 p. (Marlaine Cacouault-Bitaud) (n° 65)

Rollet Brigitte (2007). Télévision et homosexualité : 10 ans de fictions françaises 1995-2005. Paris, L’Harmattan « Champs visuels », 303 p. (Estelle Couture) (n° 48)

Rollet Brigitte (2015). Jacqueline Audry. La femme à la caméra. Rennes, Presses universitaires de Rennes « Archives du féminisme », 232 p. (Florence Tissot) n° 61)

Rollet Brigitte, voir aussi Naudier Delphine (n° 45)

Rollet Catherine, voir Donati Pascale (n° 29)

Rollinde Marguerite, voir Veauvy Christiane (n° 43)

Roman Diane, voir Hennette-Vauchez Stéphanie (n° 61)

Romito Patrizia (2006). Un silence de mortes. La violence masculine occultée. Paris, Syllepse « Nouvelles questions féministes », 298 p. (Patricia Legouge) (n° 48)

Rosende Magdalena (2008). Parcours féminins et masculins de spécialisation en médecine. Zurich, Seismo « Questions de genre », 416 p. (Régine Bercot) (n° 46)

Rosende Magdalena, Benelli Natalie (eds) (2008). Laboratoires du travail. Lausanne, Antipodes, 164 p. (Danièle Kergoat) (hors-série 2011)

Rouch Hélène (2011). Les corps, ces objets encombrants. Contribution à la critique féministe des sciences. Donnemarie-Dontilly, iXe, 237 p. (Priscille Touraille) (n° 53)

Rouch Hélène, voir aussi Fougeyrollas-Schwebel Dominique (n° 37) ; Dorlin Elsa (n° 44)

Roux Sébastien (2011). No money, no honey. Économies intimes du tourisme sexuel en Thaïlande. Paris, La Découverte « Textes à l’appui / genre & sexualité », 268 p. (Isabelle Clair) (n° 51)

Rossi Dominique, voir BUÉ Jennifer (n° 41)

Rowbotham Sheila, voir Mitter Swasti (n° 19)

Rubin Gayle S., Butler Judith (2002). Marché au sexe. Paris, Epel, 175 p. (Pascale Molinier) (n° 34)

Sandret Nicolas, voir Doniol-Shaw Ghislaine (n° 30)

Sanna Maria Eleonora, voir Rochefort Florence (n° 59)

Schütz Gabrielle (2018). Jeunes, jolies et sous-traitées : les hôtesses d’accueil. Paris, La Dispute, 244 p. (Diane Desprat) (n° 67)

Schweitzer Sylvie (2002). Les femmes ont toujours travaillé. Une histoire du travail des femmes aux XIXe et XXe siècles. Paris, Odile Jacob « Histoire », 336 p. (Marie-Hélène Zylberberg-Hocquard) (n° 35)

Scott Joan W. (2005). Parité ! L’universel et la différence des sexes. Paris, Albin Michel, 272 p. (Aurélia Troupel) (n° 42)

Sedgwick Eve Kosofsky (2008). Épistémologie du placard. Paris, Éd. d’Amsterdam, 257 p. (Ilana Löwy) (n° 50)

Séhili Djaouida, voir Cossée Claire (n° 55)

Sellier Geneviève, Viennot Éliane (2004). Culture d’élite, culture de masse et différence des sexes. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 196 p. (Marie-Hélène Zylberberg-Hocquard) (n° 39)

Sénac-Slawinski Réjane (2007). L’ordre sexué. La perception des inégalités femmes-hommes. Paris, PUF « Le lien social », 416 p. (Diane Lamoureux) (n° 46)

Senotier Danièle, voir Hirata Helena (n° 29)

Siim Birte, voir Lister Ruth (n° 46)

Simon Anne, voir Lasserre Audrey (hors-série 2011)

Simonet Maud, voir Naudier Delphine (n° 53)

Sineau Mariette, voir Jenson Jane (n° 23)

Sinigaglia-Amadio (ed) (2014). Enfance et genre. De la construction sociale des rapports de genre et ses conséquences. Nancy, Presses universitaires de Lorraine, 292 p. (Charlotte Debest) (n° 58)

Sintomer Yves, voir Gret Marion (n° 32)

Skeggs Beverley (2015). Des femmes respectables. Classe et genre en milieu populaire. Marseille, Agone « L’ordre des choses », 422 p. (Traduit de l’anglais et postfacé par Marie-Pierre Pouly ; préface d’Anne-Marie Devreux). (Pauline Brangolo) (n° 62)

Sofio Séverine (2016). Artistes Femmes. La parenthèse enchantée, XVIIIe-XIXe siècles. Paris, CNRS Editions, 373 p. (Clélia Barbut) (n° 66)

Sow Fatou, voir Falquet Jules (n° 50)

Spensky Martine (ed) (2000). Universalisme, particularisme et citoyenneté dans les Îles britanniques. Paris, L’Harmattan, 180 p. (Marylène Lieber) (n° 30)

Spensky Martine (ed) (2001). Les femmes à la conquête du pouvoir politique. Royaume-Uni, Irlande, Inde. Paris, L’Harmattan, 216 p. (Marylène Lieber) (n° 30)

Spensky Martine (ed) (2003). Citoyenneté(s). Perspectives internationales. Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal/CRCEMC « Politiques et identités », 207 p. (Pierre Tripier) (n° 37)

Starhawk (2015). Rêver l’obscur. Femmes, magie et politique. Paris, Cambourakis « Sorcières », 383 p. (Pascale Molinier) (n° 59)

Stengers Isabelle, voir Despret Vinciane (n° 56)

Stoffel Sophie (ed) (2007). Femmes et pouvoirs. Bruxelles, Université des femmes « Pensées féministes », 359 p. (Susan B. Whitney) (n° 46)

Stryker Susan, Whittle Stephen (eds) (2006). The Transgender Studies Reader. New York, Routledge, 752 p. (Maxime Cervulle) (n° 45)

Studer Brigitte, voir Gubin Eliane (n° 38)

Sudbury Julia (1998). Other Kind of Dreams: Black Women’s Organizations and the Politics of Transformation. London, Routledge (rédaction de la revue) (n° 24)

Tabet Paola (1998). La construction sociale de l’inégalité des sexes. Des outils et des corps. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme » (Béatrice de Peyret) (n° 24)

Tain Laurence (2013). Le corps reproducteur. Presses de l’EHESP « Recherche Santé Social », 237 p. (Manon Vialle) (n° 61)

Taraud Christelle (2005). Les féminismes en questions. Éléments pour une cartographie (Entretiens avec Christine Bard, Marie-Hélène Bourcier, Christine Delphy, Éric Fassin, Françoise Gaspard, Nacira Guénif-Souilamas et Marcela Iacub). Paris, Éditions Amsterdam, 179 p. (Éléonore Lépinard) (n° 40)

Tardy Evelyne, Tremblay Manon, Legault Ginette (1997). Maires et mairesses. Les femmes et la politique municipale. Montréal, Liber (Angelo Soares) (n° 20)

Thébaud Françoise, voir Gubin Eliane (n° 38)

Thébaud-Mony Annie (2000). L’industrie nucléaire. Sous-traitance et servitude. Paris, EDK et INSERM (Pierre Tripier) (n° 30)

Thébaud-Mony Annie, voir aussi Appay Béatrice (n° 24)

Thiers-Vidal Léo (2010). De « L’ennemi principal » aux principaux ennemis. Position vécue, subjectivité et conscience masculines de domination. Paris, L’Harmattan « Savoir et formation. Série Genre et éducation », 372 p. (Marie Mathieu) (n° 51)

Tobío Constanza, voir Lister Ruth (n° 46)

Torres Diana J. (2012). Pornoterrorisme. Ascain, Gatuzain, 229 p. (Arnaud Alessandrin) (n° 55)

Touraille Priscille (2008). Hommes grands, femmes petites : une évolution coûteuse. Les régimes de genre comme force sélective de l’adaptation biologique. Paris, Éd. de la MSH, 439 p. (Séverine Sofio) (n° 51)

Trabut Loïc, voir Weber Florence (n° 58)

Trachman Mathieu, voir Bereni Laure (n° 61)

Trat Josette, Lamoureux Diane, Pfefferkorn Roland (eds) (2006). L’autonomie des femmes en question. Antiféminismes et résistances en Amérique et en Europe. Paris, L’Harmattan « Bibliothèque du féminisme », 243 p. (Magdalena Rosende) (n° 43)

Tremblay Manon, voir Tardy Evelyne (n° 20)

Tripier Pierre, voir Dubar Claude (n° 26), Péquignot Bruno (n° 31)

Tronto Joan (2009[1993]). Un monde vulnérable. Pour une éthique du care. Paris, La Découverte « Textes à l’appui / philosophie pratique », 234 p. (Natacha Borgeaud Garciandía, Helena Hirata et Efthymia Makridou) (n° 49)

Tronto Joan, voir aussi Gilligan Carol (n° 56)

Valluy Jérôme, voir Freedman Jane (n° 48)

Varikas Eleni (2006). Penser le sexe et le genre. Paris, PUF « Questions d’éthique », 132 p. (Delphine Naudier) (n° 43)

Varikas Eleni (2007). Les rebuts du monde. Figures du paria. Paris, Stock, 210 p. (Danielle Chabaud-Rychter) (n° 51)

Varikas Eleni voir aussi Chabaud-Rychter Danielle (n° 53)

Varro Gabrielle (2003). Sociologie de la mixité. De la mixité amoureuse aux mixités sociales et culturelles. Paris, Belin « Perspectives sociologiques », 255 p.  (Madeleine Rebaudières) (n° 39)

Varro Gabrielle, voir aussi Philippe Claudine  (24)

Veauvy Christiane (ed) (2002). Les femmes dans l’espace public. Paris, Le fil d’Ariane – Cahiers du CME/Université Paris 8, 273 p. (Marylène Lieber) (n° 37)

Veauvy Christiane, Rollinde Marguerite, Azzoug Mireille (ed) (2004). Les femmes entre violences et stratégies de liberté. Maghreb et Europe du Sud. Saint-Denis, Bouchène, 392 p. (Djaouida Séhili) (n° 43)

Veltz Pierre, Jeannot Gilles (ed) (2001). Le travail entre la cité et l’entreprise. La Tour d’Aigues, L’Aube, 160 p. (Pierre Tripier) (n° 32)

Vennat-Debaye Marie-Madeleine, voir Eymard-Duvernay François (n° 23)

Verdrager Pierre (2007). L’homosexualité dans tous ses états. Paris, Les empêcheurs de penser en rond, 346 p. (Estelle Couture) (n° 46)

Verschuur Christine, voir Bisilliat Jeanne (n° 28) et Bisilliat Jeanne (n° 33)

Vidal Catherine, Benoit-Browaeys Dorothée (2005). Cerveau, sexe & pouvoir. Paris, Belin « Regards », 110 p. (Stéphane Le Lay) (n° 42)

Vielle Pascale (2001). La sécurité sociale et le coût indirect des responsabilités familiales. Bruxelles, Bruylant, 633 p. (Liane Mozère) (n° 34)

Viennot Éliane, voir Sellier Geneviève (n° 39), Rocherfort Florence (n° 57)

Viennot Éliane (2014). Non, le masculin ne l’emporte pas sur le féminin ! Petite histoire des résistances de la langue française. Donnemarie-Dontilly, iXe « xx – y – z », 128 p. (Andrea Valentini) (n° 60)

Vigarello Georges (ed) (2011). L’invention de la virilité. De l’Antiquité aux Lumières. Tome 1 de : Corbin Alain, Courtine Jean-Jacques, Vigarello Georges (eds). Histoire de la virilité. Paris Seuil, t. 1 588 p. (Cinzia Greco) (n° 53)

Vilbrod Alain, voir Guichard-Claudic Yvonne (n° 49)

Viveros Vigoya Mara (2018). Les Couleurs de la masculinité. Expériences intersectionnelles et pratiques du pouvoir en Amérique du Sud. Paris, La Découverte, 231 p. (Karim Hammou) (n° 67)

Voet Rian (1998). Feminism and Citizenship. London, Sage (rédaction de la revue) (n° 26)

Volkoff Serge, voir Gollac Michel (n° 30)

Vörös Florian (ed) (2015). Cultures pornographiques. Anthologie des porn studies. Paris, Éditions Amsterdam, 320 p. [textes traduits de l’anglais par Maxime Cervulle, Marion Duval, Clémence Garrot, Lee Lebel-Canto, Fred Paillet et Nelly Quemener]. (Noémie Marignier) (n° 62)

Wajcman Judy (2016). Pressed for Time. The Acceleration of Life in Digital Capitalism. Chicago & London, The Chicago University Press, 215 p. (Florian Vörös) (n° 65)

Weber Florence, Trabut Loïc, Billaud Solène (eds) (2014). Le salaire de la confiance. L’aide à domicile aujourd’hui. Paris, Éd. Rue d’Ulm « Sciences sociales », 368 p. (Paloma Moré) (n° 58)

Weiler Nolwenn, voir Guiller Audrey (n° 53)

Weller Jean-Marc (1999). L’État au Guichet. Sociologie cognitive du travail et modernisation administrative des services publics. Paris, Desclée de Brouwer « Série sociologie économique », 254 p. (Pierre Tripier) (n° 28)

Wichterich Christa (1998). La femme mondialisée. Arles, Actes Sud (rédaction de la revue) (n° 28)

Wiels Joëlle, voir Peyre Évelyne (n° 62)

Williams Fiona, voir Lister Ruth (n° 46)

Windebank Jan, voir Abigail Gregory (n° 28)

Wittig Monique (2010). Le chantier littéraire. Lyon, Presses universitaires de Lyon & Donnemarie-Dontilly, éd. iXe « Des deux sexes et autres », 226 p. (Delphine Naudier) (n° 55)

Whittle Stephen, voir Stryker Susan (n° 45)

Wolchik Sharon L., voir Jacquette Jane S. (n° 26)

Woodward Kathleen (ed) (1999). Figuring Age: Women, Bodies, Generations. Bloomington, Ind., Indiana University Press, 362 p. (Pierre Tripier) (n° 31)

Yacine Tassidit, voir Dayan-Herzbrun Sonia (n° 58)

Yuval-Davis Nira (1997). Gender & Nation. London, Thousand Oaks ; New Delhi, Sage (Hélène Le Doaré) (n° 20)

Zaidman Claude (1996). La mixité à l’école primaire. Paris, L’Harmattan. (Danielle Chabaud-Rychter) (n° 19)

Zaidman Claude, voir aussi Fougeyrollas-Schwebel Dominique (n° 37) ; Hersent Madeleine (n° 38)

Zancarini-Fournel Michelle, voir Gubin Eliane (n° 38), Pavard Bibia (n° 54)

Zarifian Philippe (1997). Éloge de la civilité. Critique du citoyen moderne. Paris, L’Harmattan, 270 p. (Jean-Claude Thénard) (n° 21)

Zarifian Philippe (2001). Temps et modernité. Le temps comme enjeu du monde moderne. Paris, L’Harmattan, 299 p. (Frédéric de Coninck) (n° 31)

Zarifian Philippe (2003). À quoi sert le travail ? Paris, La Dispute, 187 p. (Jean-Robin Merlin) (n° 35)

Zarkov Dubravka, voir Cockburn Cynthia (n° 39)

Zeneidi Djemila (2013). Femmes / fraises. Import / export. Paris, Puf « Souffrance et théories », 177 p. (Natacha Borgeaud-Garciandía) (n° 57)

Zolesio Emmanuelle (2012). Chirurgiennes au féminin ? Des femmes dans un métier d’hommes. Rennes, Presses universitaires de Rennes, 294 p. (Pascale Molinier) (n° 57)